Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2005

Le Mont Chauvet, les hauteurs de la Solle

Le Grand Mont Chauvet était traversé, vers 1920,  par deux itinéraires Denecourt-Colinet (promenade à la vallée de la Solle et promenade aux points de vue de la Solle).
Les sentiers décrivaient une grande boucle qui partait de la fontaine Sanguinède, traversait le sentier des Accords avant de redescendre sur le carrefour des gorges de la Solle d'où elle gagnait la fontaine du Mont Chauvet , par le sentier de la Solle,  sinuait ensuite par le sentier des Artistes, le long de la route tournante des hauteurs de la Solle puis le long de la route de la Reine, avant de revenir à la fontaine Sanguinède.  Deux autres boucles s'inscrivaient dans la première, puisqu'on pouvait regagner plus directement la fontaine Sanguinède à partir du carrefour des gorges de la Solle  par le sentier des Rapins, ou rejoindre le sentier des Artistes non loin du rocher des Deux soeurs à partir du sentier de la Solle.
Aujourd'hui, le Mont Chauvet est simplement frôlé par le sentier n°4, de la roche Perceval au sentier des Accords. Il s'agit d'une petite partie (d'ailleurs remaniée après la mare aux Ligueurs) de l'ancienne promenade à la vallée de la Solle. Il fait partie de la réserve biologique intégrale du Gros Fouteau et les routes et sentiers qui le traversaient sont aujourd'hui à l'abandon.  Les sites et qui jalonnaient les itinéraires Denecourt-Colinet glissent lentement dans l'oubli alors que certains d'entre eux (fontaine du Mont Chauvet, Roche qui remue) comptaient parmi les plus renommés de la forêt. On retrouve cependant aisément la portion de l'itinéraire que Denecourt avait baptisé "sentier des artistes" et qui longe la route de la Reine puis la route tournante de la Solle, de la Roche des Deux Soeurs à la fontaine du Mont Chauvet. On retrouve également, le long de la portion (aujourd'hui débaptisée) de la route Amélie allant du carrefour des Ligueurs (sentier à droite de l'actuel sentier Denecourt-Colinet) au carrefour des gorges de la Solle (lui aussi débaptisé), la grotte Delphine (O). Enfin, lorsque l'on suit le sentier n°4, au niveau de la mare aux Ligueurs s'esquisse un sentier qui va sur la droite : il s'agit de l'ancien tracé qui permet de retrouver le Capuchon du père Dan et la roche d'Adrienne Lecouvreur.

Les commentaires sont fermés.