Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2005-11 | Page d'accueil | 2006-02 »

04/12/2005

Réseau, routes et carrefour

Le réseau routier  particulièrement développé qui dessert la forêt de Fontainebleau s'appuie sur les grands axes  (actuelles N 6, N7, N 152) qui convergent vers la ville de Fontainebleau. Reliés par les axes transversaux que représentent la route Ronde et, à l'Ouest,  l'Ancienne route de Bourgogne, ils constituent un maillage essentiel, dont l'importance est soulignée par la présence des tables et des croix qui marquent les principaux carrefours :  Table du roi à la jonction de la route Ronde et de l'ancienne route de Bourgogne ; Table du Grand-maître, Belle Croix, croix du Grand-Veneur,  de Franchard, de Souvray, de Saint-Hérem, du Grand-Maître, et de Montmorin (disparue) sur la route Ronde ; croix de Vitry,  de Toulouse et de Guise sur l'Ancienne route de Bourgogne ;  enfin, croix d'Augas au carrefour des actuelles N 6 et D 116. et Obélisque, au croisement de la N 6 et de la N 152. Le tout est complété par le réseau des routes forestières. Le développement  de leur longueur était estimé à 1560 km par l'administration forestière en 1876 (60 km de routes empierrées et 1500 de routes en terre) et représenteraient aujourd'hui environ 1100 km.  L'aménagement de ce réseau débute avec celui de la route Ronde sous Henri IV et est intensément poursuivi sous Louis XIV. A la fin du règne de Louis XV, le réseau connaît grosso modo sa figure actuelle. La plupart des routes ne furent baptisées qu'en 1835 par l'administration forestière